mythologie

mythologie grec

amathonte ancienne ville de chypre ou etait célébré le culte d'aphrodite et d'adonis

l'ambroisie etait la nouriture des dieux grec( de l'olympe) qui rendait immortel

amalthée chévre qui allaita zeus et don une corne brisé par le dieux enfant devint la corne d'abondance.

strige

De toutes les créatures mythiques, les Striges sont sans doute les plus mal connues. Apparentées aux vampires, elles apparaissent dès l'Antiquité dans la croyance romaine. Mi-femme, mi-oiseau, les Striges s'en prennent surtout aux nouveau-nés, soit qu'elles sucent leur sang, soit qu'elles les enlèvent de leur serres crochues... Pourtant, lorsque nous voulons nous intéresser de plus près à ces créatures, surgit une foule de questions et d'incertitudes... Au travers des textes antiques, elles poussent leur cri terrifiant, incapables de se résigner à sombrer dans l'oubli !!! Gare à celui qui ignorera leur avertissement...

Ovide, "le poète de l'amour", signalent, dans deux de ses œuvres, l'existence des Striges. Dans le livre VII de ses "Métamorphoses", au moment où Médée, la magicienne, concocte sa potion pour faire rajeunir Aeson, l'auteur nous dit qu'elle ajoute à sa préparation "les ailes maudites d'une Strige avec sa chair"(4) et ne nous apprend rien de plus. Le chant VI des "Fastes"(5) est plus intéressant à cet égard. Dans un passage où il évoque la déesse peu connue, Carna, protectrice des gonds, Ovide prétend qu'"Il y a des oiseaux voraces ; sans s'identifier à ceux qui empêchaient Phinée de goûter aux mets(6), ils tirent d'eux leur origine ; ils ont une tête immense, des yeux fixes, un bec fait pour saisir les proies, des ailes blanchâtres, des serres crochues. Ils volent de nuit, s'attaquent aux enfants en l'absence des nourrices et souillent les petits corps qu'ils arrachent du berceau. Ils déchirent, dit-on, de leur bec les entrailles des nourrissons et ont le gosier barbouillé du sang qu'ils ont sucé. Ils portent le nom de Striges."(7) Dans la suite de ce texte, l'auteur reprend l'origine du nom telle que nous l'avons exprimée ci-dessus : "ce nom provient des cris stridents qu'ils ont l'habitude de pousser pendant les nuits redoutables."(8) Le portrait se précise...

mythologie nordique

A l'origine c'est une croyance en une Grande Déesse Mère. Religion panthéiste accordant une large place à la femme (plusieurs déesses importantes, comme l'était d'ailleurs la place des femmes dans les sociétés germano-scandinaves), à la Nature (les anciennes célébrations se déroulaient près d'arbres ou de sites sacrés, c'est une croyance sans prêtres, ni dogmes, sans lieux de cultes), et à la divination (art associé aux runes), elle place la Vie au centre de son système, une vie conçue comme affrontement des forces de création et de dissolution, d'où résulte toute fécondité.

Les dieux les plus anciens, les Vanes, sont des dieux de la nature, de la fécondité et de la prospérité. Les Ases, plus récents, sont des divinités plus typiquement indo-européennes, et en cela plus proches des dieux gréco-romains, tel Hermód, associé à Hermès/Mercure, et Odin, parfois associé à Zeus/Jupiter. Certains dieux, primitivement majeurs, ont peu à peu été délaissés au profit d'autres, tel Týr, dieu associé à la guerre et à la justice, supplanté par Odin.

Les dieux nordiques se divisent en trois groupes : les Ases, les Vanes et les Nornes.

Les Ases sont les dieux aînés de la mythologie nordique. Njörd est le dieu principal des Vanes, il est le dieu de l'abondance, du vent et de la mer. Il a épousé sa sœur Nerthus mais il se sépara sous la pression des Vanes qui trouvaient cela mauvais. Sa deuxième femme fut la géante de la mer Skadi. Njörd est le père de Freyr, dieu de la vie et de la fécondité, et de Freyja, déesse de l'amour, qui accueille la moitié des guerriers morts au combat, Odin accueillant les autres dans sa Valhöll.

les creatures:
* Les Elfes, ou Alfes (pour Elfes de lumière)
* Les Nains
* Les Géants
* Les Trolls
* Les Walkyries
* Les Elfes noirs

Il existe de nombreux monstres et animaux fabuleux dans la mythologie nordique, qui sont souvent engendrés par les dieux eux-mêmes et dont certains possèdent un rôle très important dans les mythes, notamment lors de la bataille prophétique du Ragnarök. Certains dieux, comme Odin et Loki, ainsi que certains géants, ont le pouvoir de se métamorphoser en divers animaux, comme des rapaces, des chevaux, des saumons. Les guerriers berserk étaient dans les sociétés vikings de puissants combattants puisant leur force dans celle de l'ours ou du loup. La vache Audhumla est un animal primordial dans la cosmogonie nordique.

 

Les dieux du panthéon nordique sont souvent accompagnés d'animaux. Le dieu Odin possède un cheval à huit pattes nommé Sleipnir qui fut engendré par Loki lorsque ce dernier s'est métamorphosé en cheval. Odin est également accompagné de deux corbeaux, Hugin et Munin, qui survolent les mondes pour lui rapporter ce qu'ils y ont vu. Enfin, le dieu des dieux est également accompagné de deux loups, Geri et Freki. Thor possède un char conduit par deux boucs, Tanngrisnir et Tanngnjóstr, qu'il peut tuer pour les manger puis les ressusciter en bonne santé à condition qu'aucun de leurs os n'aient été brisés. Freyja possède aussi un char tiré par deux chats et elle est également accompagnée d'un sanglier Hildisvíni, tout comme Freyr qui est accompagné du sanglier Gullinbursti. Au Valhöll, les guerriers morts au combat, les einherjar, se nourrissent du sanglier Sæhrímnir qui ressuscite chaque nouveau jour pour resservir de repas.

Loki engendra trois créatures monstrueuses qui prendront une part importante lors du Ragnarök puisqu'ils tueront certains des dieux principaux ; le loup gigantesque Fenrir qui tuera Odin, le serpent monde Jörmungand qui tuera Thor, et la gardienne du monde des morts, Hel. Le monde des morts est également gardé par le chien Garm, qui tuera Týr.

Un autre animal célèbre dans les mythes est le dragon Fáfnir qui fut abattu par Sigurd et dont le sang le rendit invulnérable.

L'arbre cosmique Yggdrasil est la charpente des mondes. Il soutient et abrite les neuf mondes, dont chacun est le domaine propre d'un élément ou d'une créature. Les Neuf Mondes sont répartis en trois échelons :

Au niveau le plus haut surplombent :

* Ásgard ou Gotheim, le royaume des Ases où on retrouve la Valhöll ;
* Vanaheim, le royaume des Vanes ;
* Ljösalfheim, parfois Lightalfheim ou simplement Alfheim, la Terre des Elfes ou Alfe lumineux ;

Au niveau central se trouvent :

* Midgard ou Mannheim le royaume des hommes ;
* Jötunheim ou Utgard, le royaume des Géants ;
* Svartalfheim, le royaume des Nains (et Elfes Noirs) ;

Au niveau le plus bas gisent :

* Niflheim, le monde de la glace et des brumes ;
* Muspellheim, le monde du feu, gardé par le géant Surt ;
* Helheim, le domaine des morts.